Retour

Quartier DMC

Mulhouse

Projet d’avenir pour la ville de Mulhouse, la reconversion du site DMC s’inscrit dans une démarche de reconquête d’un patrimoine industriel. Mulhouse occupe une position stratégique de carrefour, qui s’ouvre sur la  trouée de Belfort, et est lié au Rhin par ses rivières et l’ouvrage du canal. Les villes et villages se sont installés de manière systématique sur les rivières et ruisseaux, développant  un urbanisme de fond de vallée. Cette présence de l’eau est à souligner, comme un élément caractéristique du paysage de la région mulhousienne.

L’eau est étroitement liée à la végétation, que ce soit les rivières, associées aux forêts humides, ou les étangs et plans d’eau. L’eau structure le dessin de la ville, certains endroits sont très valorisés. Pourtant, la présence de l’Ill est devenue très ténue. Le très bel espace du Nouveau Bassin a perdu tout lien avec le lit de l’Ill qui était à son origine. Le canal de décharge est couvert dans sa traversée  du centre de la Ville: il accueille certes le Marché, mais le reste du temps, c’est un vaste parking. Le site constitue aujourd’hui une enclave très fermée, sur laquelle vient buter le regard, notamment de la plupart des rues qui y mènent.Il s’agit de ménager des ouvertures et de rétablir des continuités avec la ville et les quartiers avoisinants. Le site exprime une identité très forte à travers le vocabulaire des matériaux utilisés : la brique notamment, la présence de l’eau et du végétal, les détails architecturaux… Il y a là une vraie qualité sur laquelle prendre appui, à conforter et à révéler. La présence des grandes cheminées au sein du site et de la grande silhouette du cheval, au même titre que les clochers et la ligne bleue des Vosges en fond, constituent  dans ce paysage de plaine des points de repère importants sur lesquels s’appuyer. Les espaces publics constituent une dimension importante du projet, en termes de programmes et, notamment, de gestion d’attente du site, en matière d’intégration du quartier DMC à l’environnement géographique, urbain et paysager de Mulhouse. La structuration de ces espaces se fonde sur la trame existante des espaces non-bâtis, très prégnante sur le site, et présentant une grande qualité et cohérence urbaine. La volonté d’inscrire le quartier DMC dans une dynamique de développement et de rayonnement urbain est conditionnée par son ouverture sur la ville et son accessibilité à un large public qui puisse y exercer de nouveaux usages. En ce sens, la trame des espaces publics est travaillée de telle sorte à désenclaver le coeur du site DMC, à créer des interfaces de qualités entre le coeur du site et l’environnement urbain proche, à optimiser son accessibilité modes doux depuis la gare de Dornach, à créer un lieu d’animation exceptionnel : la place DMC, et à créer un Parc urbain qui réinvente le lieu.

Date d’étude
2009 2010

Coût :
47 M € HT

Maître d’ouvrage :
Ville de Mulhouse

Maître d’oeuvre mandataire :
Atelier d’architecture Bernard Paris

Partenaires :
In Situ E.Jalbert & A Tardivon

Soberco Environnement

Arcadis ESG, Ingénierie,

Trajectoire