Retour

Ecoquartier Point Cardinal

Fribourg

La reconversion du site de la brasserie Cardinal en un « parc technologique » va remettre en situation d’ouverture sur la Ville une parcelle de plus de 6 hectares, qui est depuis 1904 exclusivement dédiée à la production de la bière Cardinal. Il est illusoire, peu souhaitable, et nous semble-t-il impossible de chercher aujourd’hui à figer un programme et des typologies définitives pour l’ensemble du périmètre. Ce projet va en effet se développer dans le temps long de la ville, et des modifications et adaptations seront nécessaires tout au long du processus pour permettre d’accueillir la programmation dense, mixte et innovante dont le programme du concours fixe l’ambition. Le temps compte autant que l’espace : presque tout change dans le temps nécessaire à la réalisation d’un tel projet – presque tout, sauf la géographie et l’identité profonde d’un projet. Le projet est en constante évolution dans toutes ses parties comme dans ses programmes, mais il « tient » dans ce qu’il a d’essentiel, c’est-à-dire dans ce qui organise l’espace à long terme et dans la volonté partagée de faire la ville. C’est donc un scénario avant tout urbain et spatial que nous défendons avec le présent projet – un scénario qui prend appui sur la géographie du lieu comme sur son histoire. Nous avons fait le choix de réserver la partie centrale de la parcelle pour une vaste espace paysager, un parc ouvert et connecté, une clairière urbaine : le parc Cardinal. Fribourg compte peu d’espaces verts en dehors des rives de la Sarine : le parc Cardinal peut devenir un nouveau lieu de détente et de destination, à l’adresse de toute la ville. Ce parc structurera également le développement du nouveau quartier. On sait que l’implantation d’une entreprise dans un parc technologique tient aujourd’hui tout autant à l’efficacité de la desserte qu’au cadre de vie et de travail qui est proposé. Le projet vise ainsi à installer le travail et le logement dans un cadre attractif, mis en place dès les premières phases de l’aménagement. Le parc est constitué d’une généreuse prairie et d’un long bassin tendu selon la plus grande dimension du site. Ce dernier s’étire le long des bâtiments existants et vient refléter la cheminée et la tour. La brasserie a investi ce site en raison de la proximité d’une source abondante et régulière d’eau pure nécessaire à l’élaboration de la bière, la source des Pillettes. L’eau est ainsi un élément constitutif de l’histoire du site ; le canal en est un rappel, qui souligne par ailleurs l’horizontalité de la plateforme créée pour l’établissement de la brasserie. La tour-silo est transformée en un équipement polyvalent pouvant accueillir un café-restaurant, une terrasse panoramique, un mur d’escalade… il s’agit, au cœur du parc, de trouver un point focal qui symbolise l’aménagement et le relie à son histoire.

Sur trois cotés de cette étendue trapézoïdale, les lisières bâties installent un filtre entre l’intérieur et l’extérieur du tènement. Abondamment plantées pour constituer des coutures fertiles avec les quartiers riverains, elles définissent un vaste îlot ouvert et poreux ; ce quartier est traversé de part en part par différents cheminements doux. Ces ouvertures ménagent des vues cadrées sur la cheminée, la tour et l’horizon. D’Ouest en Est une longue passerelle traverse le site, franchit le faisceau des voies ferrées pour rejoindre la place haute au niveau de la route de la Glâne. Elle offre un point de vue en travelling sur le parc et la ville. En coupe les bâtiments et les espaces publics  jouent et dialoguent avec la dénivellation et les deux niveaux principaux : place haute, cheminements en balcons, emmarchements et gradins, rampes douces. Ces différents niveaux de référence permettent de ménager des vues lointaines vers l’est. Les toitures des bâtiments bas sont plantées, équipées et accessibles. D’une certaine façon elles constituent une extension du parc. Terrains de sports, jardins, kiosques constituent des lieux de rencontres et d’échanges pour les habitants et les riverains du projet. En plan, cette figure urbaine simple dessine un logo : elle exprime l’identité même de ce territoire singulier, fortement relié aux quartiers voisins.

Date d’étude: 2013

Superficie: 16 ha

Maître d’ouvrage : Etat de Fribourg – Ville de Fribourg

Maître d’oeuvre mandataire : In Situ paysage et urbanisme

Partenaires : FHY architectes – urbanistes, CSD BET VRD, CITEC