Retour

Le Parc Nelson Mandela

Saint-Priest

A la croisée des chemins, l’espace du futur parc Nelson Mandela est encore disponible au cœur du tissu urbain de Saint-Priest. Le site du parc Nelson Mandela possède des qualités et particularités sur lesquelles s’appuie le projet. La position géographique et la morphologie du terrain, les implantations bâties, les axes et parcours lisibles sur le site, le patrimoine végétal existant procurent des situations distinctes, des ambiances contrastées. La volonté exprimée d’un parc urbain, central, largement équipé, qui fait le lien nécessaire entre différentes entités de la ville, induit des aménagements structurés et fonctionnels, afin d’en optimiser la lisibilité et la gestion. Le budget relativement serré impose une démarche réaliste, une stratégie rationalisée. Pour répondre aux attentes exprimées en apportant des propositions justes et proportionnées, le projet  repose sur deux  fondamentaux : d’une part valoriser et créer un parc à dominante résolument végétale, développer une forme de bio-diversité et favoriser son respect et sa découverte ; d’autre part concentrer les moyens sur des secteurs définis de façon à n’apporter que des aménagements relativement sommaires sur les zones les plus extensives.

Ainsi, le projet se structure sur ses trois composantes principales : le plateau, le versant, la plaine. Cette partition spatiale permet la répartition des usages et équipements, la gestion des eaux pluviales et le développement de milieux associés aux trois situations : le plateau cultivé, ensoleillé ; le versant champêtre, ouvert et sec ; le fond boisé, frais et humide. L’objectif est de créer un parc vivant, autonome, contrasté : un véritable « écosystème de parc ».
Une ossature de cheminements épurée assure les liaisons principales, laissant le champ libres aux parcours spontanés sans que cela n’affecte l’ensemble des aménagements. Le « Trapèze », en rebord du plateau, constitue le socle pour de multiples équipements ludiques et sportifs, insérés sous forme de « planches ». Il intègre le restaurant scolaire à l’axe Nord-sud. Un second socle équipé est installé en partie basse, à proximité de la porte du Centre (entrée Ouest), intégrant le gymnase Colette dans une canopée de grands conifères et feuillus. Le versant demeure couvert d’une prairie de hautes herbes, bordée de lisières boisées, seulement ponctuée de bosquets sur ses franges et sillonnée par quelques sentiers et ruisseaux. La porte de Bel Air (entrée Est) s’ouvre sur l’étendue de la prairie festive, bordée d’un verger, qui débouche en panorama sur la plaine et l’horizon des monts du Lyonnais. Le parc Nelson Mandela ouvre un espace de nature et de liberté au coeur du centre-ville tout en devenant une pièce maîtresse dans le tissu urbain de Saint-Priest.

Date d’étude: 2013

Superficie: 12 ha

Coût: 2,8 M € HT

Maître d’ouvrage : Ville de Saint-Priest

Maître d’oeuvre mandataire : In Situ paysages et urbanisme

Partenaires : Sotrec BET VRD, Atelier d’Ecologie Urbaine BE environnement, Les Eclaireurs concepteur lumière