Retour

les prés salés

La Teste de Buch

Près d’Arcachon, les prés salés de La Test de Buch ont progressivement évolué en friche terrestre depuis l’endiguement et l’interruption des influences du marnage. L’objectif est de reconstituer un véritable espace de prés salés, régénérer l’écosystème et valoriser cet espace en parc maritime pédagogique. Le projet doit ainsi faire face à une problématique multiple, entre protection des milieux naturels et attractivité tourisitique, expansion urbaine et valorisation de la culture traditionnelle.
Notre proposition s’attache à inscrire cet espace dans son territoire en favorisant le rapport le plus harmonieux et le plus fonctionnel possible entre l’enclave restaurée et un contexte urbain complexe. Le projet s’appuie sur les lignes structurantes du site, profitant des digues et terrassements existants qui sont autant de socles et de linéaires « durs » et hors d’atteinte des marées. Ce dispositif est complété par de nouveaux ouvrages en remblai afin de requalifier la relation entre le port et les prés salés, gérer l’interface eau douce / eau salée, assurer l’épuration du rejet d’eau douce dans l’anse. Le projet installent un gradient entre l’eau douce et l’eau salée, entre la frange urbaine et le littoral. L’arc de la route est étiré jusqu’à réinsérer l’anse au contour du bassin d’Arcachon. Cette limite entre le territoire terrestre et l’espace marin s’épaissit : la route est requalifiée en boulevard urbain planté d’alignements de pins maritimes et se double d’un cordon de marais qui intègre les boisements et roselières existants. La zone marécageuse assure l’épuration des eaux douces rejetées dans l’anse et la zone d’étalement couvre tout le milieu humide s’étendant jusqu’à la digue séparative qui l’isole du milieu saumâtre. Les tracés rectilignes, le vocabulaire imposé par le marnage sont ré-employés à travers la création de digues, pontons, darses et chenaux d’étiage.Un ensemble de circulations mode doux, reliées aux parcours existants et connectées
en plusieurs points sur l’extérieur permets la découverte des différents lieux et milieux : une promenade piétonne
surmonte la digue séparative entre milieu doux et salin, une piste cyclable submersible s’insère au sein de la zone
humide, une série de pontons la franchissent et conduisent au coeur de l’anse, avec à leur extrémités de petits
pavillons offrant des points d’observation sur les milieux caractéristiques des prés salés.
Le projet fait le pari d’un site évolutif : l’entrée des eaux marines et la recolonsation maîtrisée par la végétation
spécifique du milieu saumâtre vont reconstituer l’écosystème le plus « naturellement » possible et restituer un paysage de
prés salés.

Date d’étude: 2006

Superficie: 42 ha

Maître d’ouvrage :

Ville de la Teste de Buch

Maître d’oeuvre mandataire :

Brochet Lajus Peyot architectes

Partenaires :

In Situ E.Jalbert & A.Tardivon,

Burgeap hydraulicien,

Symbiose environnement écologue