Retour

Les planches

Vevey

La configuration triangulaire de l’espace invite à dessiner de façon simple et évidente une figure géométrique tendue vers l’horizon, qui s’ouvre généreusement sur le lac et le paysage lointain. A Vevey, la création d’un parking souterrain sous l’ancienne « Place du Chêne » constitue une formidable opportunité pour requalifier un lieu emblématique de la cité et de ses rives. Situé sur la promenade du Lac Leman entre le Quai Perdonnet et le Quai Roussy, ce lieu bénéficie d’une situation paysagère singulière, qui doit être revalorisée et révélée. Aujourd’hui le site est fortement occupé par les voitures, ce vaste carrefour génère de multiples espaces résiduels sans usages : giratoire, plate-bande, terre-plein. Le rapport physique et visuel au lac s’exprime par une petite jetée qui reste encore très confidentielle. A nos yeux, l’enjeu consiste bien à transformer ce territoire de l’entre-deux villes, qui est actuellement réduit à un carrefour, en véritable espace public rivulaire. Situé entre le Quai urbain et le Parc de l’Entre-deux Villes, cet espace public doit redevenir un point d’articulation dans le paysage urbain . Cet espace doit également s’ouvrir plus généreusement sur le lac et donner à voir le paysage lointain. C’est un enjeu d’image pour Vevey, ville d’image, mais aussi d’usages pour les riverains et les habitants. Le lieu possède une grande qualité et un formidable potentiel pour être requalifié et réactivé. Aussi nous proposons de prendre appui sur ce qui est « déjà là » : le lac Léman tout d’abord, et le magnifique horizon sur la rive opposée qui doit être remis en scène et renforcé ; le patrimoine arboré des grands arbres centenaires existants et le patrimoine bâti exceptionnel (Grand hôtel du lac, villas, siège de Nestlé). La configuration triangulaire de cet espace invite à dessiner de façon simple, évidente et cohérente une figure géométrique tendue vers l’horizon, un « coin » judicieusement « fiché » dans l’articulation des deux quais qui vient se superposer à l’actuelle jetée, au débouché du port. Le carrefour est recalibré en un simple giratoire, ce qui permet de rendre aux piétons comme aux cycles de généreuses surfaces et cela permet de planter quelques très beaux sujets complémentaires. Cette recomposition géométrique de l’espace permet également de rétablir une surface d’usage : « les planches », une généreuse place, un deck en chêne qui fait référence à l’ancienne « place du Chêne ».

Date d’étude: 2013

Superficie: 1 ha

Maître d’ouvrage : Ville de Vevey (Suisse)

Maître d’oeuvre mandataire : In Situ paysages et urbanisme