Retour

La plaine Africaine

Lyon 6ème

Le réaménagement d’une partie du jardin zoologique du parc de la Tête d’Or donne l’occasion de reconstituer un territoire, d’organiser le côtoiement de plusieurs milieux. Rares sont les ambiances végétales qui répondent à l’échelle du parc, l’espace est morcelé, la surface des allées surdimensionnée.
Face à ce constat, nous proposons de simplifier le propos, de faire respirer l’espace et de réinsérer le jardin zoologique dans le parc en lui donnant une autre dimension, une autre échelle.
Pour le visiteur, il ne s’agit pas de tourner autour d’un vaste îlot “ remembré ” mais plutôt d’avoir le sentiment de suivre une piste, un parcours qui bordent alternativement plusieurs milieux. Cette proposition prend appui sur le dessin d’un parcours continu : la promenade zoologique. Ce ruban, cette allée serpentine se faufile et glisse à travers l’épaisseur des lisières et des îles. Elle met en relation la Giraferie, la Crocodilerie, la Vacherie, la Zébrerie, etc..
Nous proposons également de faire disparaître cette notion d’enclos cerné de trop larges allées pour préférer celle de paysage qui se prolonge au delà de la parcelle. Le paysage de la Savane fait corps avec celui du parc, il outrepasse ses propres limites. Le visiteur doit avoir le sentiment de s’immiscer dans le territoire des animaux.
La liberté d’écriture pour les nouveaux bâtiments (bâtiment des Girafes et Autruches et bâtiment des Servals, Zèbres et Antilopes) est assez vaste car les bâtiments environnants sur le site sont très hétéroclites. Il n’existe pas de “ ligne d’écriture ” à laquelle se référer. Les éléments de réflexion et de contraintes  sont été avant tout ceux de la haute qualité environnementale et de l’expression de la simplicité du programme (fonction d’abri).
La Savane développe un espace libre orienté et linéaire. Les parcours sont mis en scène autour d’îles d’herbes et d’arbres. La mare où les animaux vont boire occupe le centre de ce territoire sillonné d’axes, de vues, de visées, au sein d’une vaste étendue ouverte.

Date d’étude: 2002

Date de réalisation: 2008

Superficie: 3 ha

Coût: 2.55 M € HT

Maître d’ouvrage : Ville de Lyon

Maître d’oeuvre mandataire : In Situ E. Jalbert & A. Tardivon

Partenaires : Jourda Architectes, GEC Rhône Alpes économistes