Retour

Le front de mer, la gare maritime et les quais Jules Ferry

Nouméa

Le paysage du front de mer est requalifié par une présence végétale qui fait cruellement défaut dans cet environnement actuellement sec et stérile.

Notre proposition consiste à fertiliser ce front de mer et à lier fortement le végétal aux nouvelles constructions qui forment un long Bâtiment / Paysage.  Les espaces publics, qu’il s’agisse des promenades côté mer, des placettes situées dans le prolongement des rues du plan Coffyn, ou des aménagements des accès et des stationnements côté ville seront de qualité et répondront aux enjeux suivants :
– Créer de réels lieux de rencontre et notamment des places partagées entre les différents usagers, contribuant à la vie collective et à la convivialité.
– Permettre des espaces de détente qui participent à la vie et à la mise en valeur du centre-ville et de la petite rade.
– Organiser un maillage d’espaces de proximité prenant en compte les différents modes de déplacement et en liaison avec le centre-ville.
– Affirmer leur vocation (détente dans un jardin, rencontre et activité commerciale sur une placette, loisirs sur une aire de jeux, …).

La part du paysage et la présence du végétal dans cet environnement exceptionnel est primordiale. L’ensemble des plantations permet de constituer des milieux, de procurer de l’ombre et de lutter contre l’effet d’îlot de chaleur tout en affirmant l’identité spécifique et le patrimoine végétal propre à l’île, aux visiteurs et touristes qui débarquent des paquebots.

Date du concours : 2016 
Superficie : 22 314 m²
Coût : 19,3 M€ HT
Maître d’ouvrage : Ville de Nouméa
Maître d’oeuvre mandataire : Philippe Jarcet Architecture
Partenaires : In Situ Paysages et Urbanisme ; Patriarche & co Architecte ; GINGER SOPRONER, ingénierie ; Ciel SARL, concepteur lumière ; SECUPREV, sécurité incendie